Offre spéciale

Téléchargez gratuitement notre livret conseil !

Complétez le formulaire et obtenez gratuitement le livret conseil EHPAD et Résidence Seniors ! 

Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Indiquez votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Nous vous remercions d'avoir complété notre formulaire.,
Vous pouvez télécharger gratuitement le livret conseil Ascelliance Retraite sur la recherche de résidence de retraite depuis un message envoyé à l'adresse email indiqué. Bonne lecture !

TROUVEZ UN EHPAD OU UNE RESIDENCE SENIOR

CONTACTEZ NOTRE SERVICE GRATUIT au 04 72 69 89 09

Trouvez une place en résidence séniors ou en maison de retraite

Je complète les champs suivants pour une réponse immédiate

J'indique mon nom
J'indique mon prénom
J'indique mon numéro de téléphone

Votre de demande de renseignement a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus bref délais.

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Dépendance : Une nouvelle assurance inspirée du Japon ?

Assurance dépendance : Prendre exemple sur le modèle japonais

Assurance dépendance : Prendre exemple sur le modèle japonais

S'inspirer de l'assurance soins de longue durée présente au Japon

Prendre exemple sur l'assurance soins de longue durée mise en place au Japon

Le nombre de personnes âgées dépendantes ne fait qu’augmenter en France et sa structure démographique entre 2025 et 2030 devrait ressembler à celle du Japon de 2010.

Vous avez un proche en perte d'autonomie ? Vous recherchez une place en maison de retraite ? Ascelliance Retraite est un service gratuit d'experts pour trouver une place en ehpad sur toute la France. Ce service est gratuit au 04 72 69 89 09.

La réflexion à mener concernant la prise en charge des personnes âgées est donc de plus en plus importante.

Selon Anne-Marie Guillemard, sociologue, il faut comparer les systèmes de prise en charge de ces deux pays pour pouvoir dégager des pistes de réflexion en vue de la future loi « autonomie et grand âge ».

La spécificité du modèle japonais

Le modèle japonais est très différent du modèle français sur un point : depuis 2000, une cotisation pour la dépendance est obligatoire pour tous les Japonais dès l’âge de 40 ans, même pour les retraités, en fonction de leurs revenus. Les entreprises prennent en charge une partie de cette cotisation pour leurs salariés.

Elle est appelée « assurance soins de longue durée », elle ressemble dans les faits à l’assurance maladie ou chômage en France.

Le Japon s’est dit qu’il entrait dans une société de longévité, et qu’il fallait donc prendre de plus en plus en compte les soins de longue durée.

C’est dans ce sens qu'il a créé un cinquième risque obligatoire, qui n’est pas uniquement réservé au grand âge mais à tous ceux qui ont ce risque.

En France, on remarque qu’un système, celui pour le handicap, est beaucoup plus généreux que l’autre, celui pour les personnes âgées. Pour Anne-Marie Guillemard, ce n’est pas justifié. Pour se mettre au niveau du système japonais, il faudrait donc briser la barrière entre le handicap et la vieillesse.

Cette cotisation obligatoire est donc sensiblement similaire à celle de l’assurance maladie en France par exemple. La personne qui paye recevra en retour des droits. L’idée majeure est celle de la répartition, de la solidarité.

Une grille pour fixer le niveau de dépendance comme en France ?

Au Japon, il y a une grille de niveau de dépendance relativement similaire à la grille AGGIR en France. Elle permet de fixer le montant auquel la personne âgée peut prétendre.

Ces grilles permettent d’évaluer la perte d’autonomie sur deux niveaux de prévention et cinq niveaux de dépendance.

Une autre différence avec la France est que les personnes âgées concernées peuvent profiter de services et non d’espèces, avec du choix. Ensuite, en fonction de l’état de santé de la personne, cette dernière pourra intégrer un établissement médicalisé ou profiter d’aides ou de soins à domicile. La personne âgée est totalement libre dans son choix.

En quoi ces services sont différents de ceux proposés en France ?

On retrouve comme types de services de l’aide à domicile ou encore un accès à des centres de jour et à une équipe locale de professionnels.

Ces derniers peuvent compter parmi eux des auxiliaires mais aussi un « care manager », un poste qui n’existe pas en France.

Le « care manager », après avoir évalué le niveau de dépendance de la personne âgée, doit servir d’intermédiaire entre le demandeur et le service prestataire. Il va décider si la personne concernée va avoir droit à un plan d’aide personnalisé ainsi que son montant de prestations autorisé.

Par la suite, la personne âgée choisira ce qu’elle préfère entre les établissements médicalisés et les services. Ce care manager peut être assimilé à un cadre en France.

Une autre particularité de ce système japonais

En 2005, le Japon a effectué des réformes, et a mis en place un plan de prévention.

Dans l’évaluation réalisée par le care manager, on va maintenant également trouver des prestations de prévention, avec beaucoup de nouveaux services disponibles :

  • Aide au maintien à domicile
  • Aide au maintien des aptitudes
  • Centres d’accueil de jour pour les personnes ayant des problèmes de mémoire 

Tous ces nouveaux services ont pour but principal de faire de la prévention. Ils devraient même faire l’objet d’un plan personnalisé pour les personnes concernées.

De quels éléments présents dans le modèle japonais peut-on s’inspirer ?

Cette année, on parle beaucoup du rapport Libault et de la future loi sur le grand âge et l’autonomie, cette dernière devant sortir à l’automne.

Selon Anne-Marie Guillemard, la concertation concernant cette loi a été « bâclée », elle a donc peur que les futures actions promises dans ce rapport Libault ne voient pas toutes le jour.

Pour elle, il faut prendre exemple sur le modèle japonais. Par exemple, le rapport Libault fait de la filière professionnelle une priorité absolue, il faut donc s’appuyer sur ce que fait le Japon dans ce domaine, car c’est une réussite.

L’idée d’une assurance soins de longue durée est très intéressante. Cependant, il est important de l’appeler « assurance soins de longue durée » et pas « assurance dépendance ».

Selon Anne-Marie Guillemard, les termes de dépendance, de pertes d’autonomie sont péjoratifs, c’est une « discrimination du grand âge ».

Finalement, le modèle français concernant la prise en charge des personnes âgées dans le besoin a encore énormément à apprendre du modèle japonais.

Ces derniers ont beaucoup réfléchi à des solutions pour ce nouveau risque, ayant une des populations les plus âgées du monde.

L’idée d’une assurance soins de longue durée est apparue comme essentielle et fonctionne très bien au Japon, cela peut donc être une piste à suivre pour la France.

Des difficultés pour trouver une place en Ehpad ? Consultez nos spécialistes pour avoir une liste d'Ehpad avec des places disponibles immédiatement au 04 72 69 89 09.

Source : Ash N°3109 mai 2019

Vous aimez cet article ? Partagez le avec vos amis !

Choisir une maison de retraite

Dans la même rubrique

Infirmier en Ehpad

Les infirmiers(es) en EHPAD

En EHPAD, l'infirmier(e) s'occupe du maintien, de l'amélioration de l'état de santé et de l'autonomie des résidents tout en leur prodiguant des soins.

Halloween et les seniors

Halloween et les seniors

Seniors, vous ferez sans doute partie des personnes qui décorent leur logement pour Halloween : citrouilles, toiles d'araignées etc...

Un PASA, qu'est-ce que c'est ?

Un PASA, qu'est-ce que c'est ?

Les Pôles d'Activités et de Soins Adaptés (PASA) accueillent dans la journée les résidents d'un EHPAD avec des troubles modérés de type Alzheimer.

Qu'est-ce qu'un EHPAD ?

EHPAD : Qu'est-ce que c'est?

Les ehpad représentent aujourd'hui la majorité des hébergements d'accueil pour les personnes âgées soit généralement les maisons de retraite.

La maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer

Pour bien connaître la maladie d'Alzheimer pour mieux gérer le quotidien à domicile ou en maison de retraite

 

Tarifs en EHPAD ou maison de retraite

Les tarifs d'un EHPAD

Les tarifs d'une maison de retraite – ou établissement Ehpad – sont constitués de trois éléments : le forfait soins, le tarif dépendance, et le tarif hébergement.

Pourquoi faire un mandat de protection future ?

Le mandat de protection future

Le mandat de protection future permet de désigner à l'avance une personne qui prendra pour la personne âgée les décisions importantes en cas de perte d'autonomie.