Votre agence conseils en residence services seniors, maison de retraite et maintien à domicile SERVICE GRATUIT

Trouvez une place en résidence séniors ou en maison de retraite

Je complète les champs suivants pour une réponse immédiate

J'indique mon nom
J'indique mon prénom
J'indique mon numéro de téléphone

Votre de demande de renseignement a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus bref délais.

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

L'incontinence urinaire : causes et traitements

Comment traiter l'incontinence de la personne âgée ?

Comment traiter l'incontinence de la personne âgée ?

Les fuites urinaires et alors ? Suivez ces quelques conseils

Qu'est-ce que l'incontinence urinaire et quels sont les traitements?

Sujet encore tabou, l’incontinence concerne environ 2.6 millions de personnes de plus de 65 ans. Si elle touche majoritairement les personnes âgées (70%), elle concerne également des personnes plus jeunes souffrant de troubles de la vessie.

L’incontinence se définie comme pertes incontrôlables d’urine jour et nuit. Il s’agit le plus souvent du symptôme d’un trouble physique.

Concernant les personnes âgées, ce sont les aidants qui doivent le plus souvent faire face à des incontinence de type modérées voir sévères.

Quels sont les différents types d'incontinence?

Il existe différents types d’incontinence, variable selon les personnes et leurs symptômes :

  • L’incontinence à l’effort : elle se traduit par une fuite d’une petite quantité d’urine due à une pression forte sur la vessie, parfois causée par un accès de toux ou un effort physique.
  • L’incontinence urinaire d’urgence ou le symptôme de la vessie hyperactive : le simple fait de penser à uriner peut déclencher des pertes d’urine importantes. Cette incontinence est due à un problème chronique qui se répercute sur le système nerveux de la vessie.
  • L’incontinence urinaire mixte : elle associe incontinence à l’effort et incontinence d’urgence.
  • L’incontinence urinaire par regorgement : elle se caractérise par un trop-plein de la vessie qui ne peut se vidanger correctement en raison de sa faiblesse musculaire.
  • L’incontinence fonctionnelle : fréquente chez les personnes âgées souffrant d’une baisse d’autonomie, cette forme d’incontinence correspond à une impossibilité pour la personne de se rendre à temps aux toilettes.
  • L’incontinence totale : elle se caractérise par une impossibilité totale à contrôler le flux urinaire, qui s’écoule en continu jour et nuit.

Quelle est l'origine de l'incontinence chez les personnes âgées?

Le veillissement modifie la morphologie et les fonctions de la vessie, accélérant ainsi l'apparition de l'incontinence chez les personnes âgées. Le muscle de la vessie se dénerve avec l'âge provoquant des envies pressantes d'uriner qui sont parfois ressenties trop tard. 

De plus la vieillesse augmente la sécrétion d'urine qui combinée à des difficultés pour se déplacer favorise l'apparition de l'incontinence. 

D'autres troubles peuvent être à l'origine de l'apparition de l'incontinence chez la personne âgée : troubles moteurs, environnement non adapté, difficultés à réaliser certains mouvements, le fait d'être alité...

Comment prévenir l'apparition de l'incontinence ? 

Il est nécessaire de prévenir l’incontinence afin de retarder son arrivée :

  • Conserver un poids normal : éviter d’augmenter la pression sur la vessie en prenant du poids.
  • Prévenir les troubles de la prostate : si vous constatez une diminution du flux urinaire, ou une difficulté à uriner il est essentiel de consulter afin de prévenir les risques d’hypertrophie de la prostate.
  • Arrêter la cigarette : la toux engendrée par le tabac augmente les risques d’incontinence en exerçant une pression sur la vessie.
  • Boire régulièrement : boire régulièrement permet de rendre l’urine moins concentrée et donc d’éviter les infections.
  • Eviter les aliments irritant pour la vessie : le chocolat, les agrumes, les sucres artificiels, l’alcool ou encore le café.
  • Traiter rapidement les infections urinaires qui irritent la vessie

Comment traiter l'incontinence?

Pour les personnes atteintes d’incontinence, des traitements existent pour limiter son aggravation :

  • Les exercices de Kegel : Ces exercices améliorent la tenue du plancher pelvien. Contractez les muscles autour du vagin ou du pénis durant 10 à 15 secondes. Cela doit être renouvelé une dizaine de fois de suite, et ce 3 fois par jour.
  • Les horaires de la toilette : fixez vous des horaires pour vous rendre aux toilettes afin de limiter les accidents
  • L’exercice de la double vidange : en cas d’incontinence par regorgement il est possible d’aller aux toilettes une première fois avant de recommencer quelques minutes plus tard. Cela permet de vidanger correctement la vessie
  • L’électrostimulation : en insérant une électrode dans le vagin, on tonifie le plancher pelvien. Cette méthode est réservée aux personnes pour qui les méthodes citées précédemment et dites comportementales ne fonctionnent pas.
  • Les solutions médicamenteuses : après consultation de votre médecin il est possible de suivre un traitement adapté à votre incontinence
  • Les accessoires : couches, sous-vêtements de protection ou encore cathéter permettent de réguler les accidents liés à l’incontinence.

Les conseils d’Ascelliance Retraite aux aidants :

  • Dégager l’espace pour se rendre aux toilettes afin que la personne âgée y ait accès facilement
  • Conseiller à la personne âgée de porter des vêtements amples et élastiques afin de gagner en réactivité
  • Installer un rehausseur de WC pour sécuriser la personne
  • Installer des poubelles dans les pièces en question afin d’y jeter les protections
  • Conseiller à la personne d’utiliser des protections adaptées à son degré d’autonomie. Certaines protections sont notamment conçues pour faciliter le travail de l’aidant.

Sujet encore tabou, l’incontinence est rarement abordée même avec son médecin.

C’est pourtant un symptôme fréquent qui ne touche pas seulement les personnes âgées. Il est essentiel d’en parler avec son médecin car l’incontinence peut être traitable.

La mise en place d’un service de maintien à domicile ou le placement en EHPAD peuvent également être des solutions pour les aidants.

Le maintien à domicile

Dans la même rubrique

Aider les aidants

Aider les aidants familiaux

Ce sont les familles qui accompagnent principalement les personnes malades. Aidants principaux : conjoint et enfants. 

Le répit pour l'aidant

L'aide aux aidants familiaux

Qu'est-ce qu'un aidant familial ? Quels sont les droits et les devoirs d'un aidant familial ? Le répit aux aidants ?

 

Aide à Domicile

L'ARDH : Qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit de l'Aide au Retour A Domicile après Hospitalisation qui permet de sécuriser le maintien à domicile après une hospitalisation.

Droit des malades

La fin de vie

La fin de vie et le droit aux malades sont réglementés par la loi du 22 avril 2005.

L'Hospitalisation A Domicile ou HAD

HAD : Hospitalisation A Domicile

l'HAD ou Hospitalisation A Domicile est une forme d'hospitalisation à temps complet qui permet d'assurer les soins médicaux et paramédicaux à domicile