Votre agence conseils en residence services seniors, maison de retraite et maintien à domicile SERVICE GRATUIT

Trouvez une place en résidence séniors ou en maison de retraite

Je complète les champs suivants pour une réponse immédiate

J'indique mon nom
J'indique mon prénom
J'indique mon numéro de téléphone

Votre de demande de renseignement a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus bref délais.

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Cholestérol et diabète: de A à Z

Cholestérol et diabète

Cholestérol et diabète

Les différentes formes de cholestérol et diabète et comment préserver sa santé.

Tout ce qu'il faut savoir sur le diabète et le cholestérol

Le cholestérol, qu'est ce que c'est ?

Le cholestérol joue un rôle fondamental dans la fabrication de certaines hormones, de la vitamine D mais également dans la digestion.

Par conséquent il est vital d’avoir un « bon » taux de cholestérol et limiter le taux de « mauvais » cholestérol.

Le corps humain est la source principale de Cholestérol. Le foie humain en fabrique plus ou moins les deux tiers. L’alimentation, en apporte un tiers.

Bon ou mauvais cholestérol ?

Le cholestérol peut avoir deux formes :

  • Le bon cholestérol : Il va des cellules vers le fois puis est éliminé par la bile. Il est normalement compris entre 0.40 et 0.60 g/l.
  • Le mauvais cholestérol : Il va du foie vers les cellules et représente un véritable danger pour la santé. Le surplus se dépose sur les parois des artères et provoque alors des maladies cardiovasculaires telles que crise cardiaque, AVC ...

Le taux de « mauvais » cholestérol est compris entre 1g/l et 1.60 g/l. 

Les 4 raisons de l’excès de cholestérol :

  • Une alimentation trop riche en graisses "saturées". L’apport de graisses dites « saturées » apportées par des aliments d’origine animale comme les viandes, les œufs ou certains produits laitiers influence le taux de cholestérol.
  • Et le rôle de la génétique ? Il existe par ailleurs des facteurs génétiques qui exposent certaines personnes à stocker du mauvais cholestérol.
  • Certaines maladies Peuvent survenir des affections du rein, du foie, de la thyroïde ou le diabète peuvent être responsables d’une augmentation du taux de cholestérol.
  • Certaines familles de médicaments Les contraceptifs oraux, les produits prescrits contre l’acné, la cortisone, etc. peuvent augmenter le taux de cholestérol qui revient toutefois à la normale dès l’arrêt du traitement.

Comment prévenir le cholestérol ?

Il existe 2 leviers primordiaux :

1- Variez votre alimentation ! Mais attention aux excès

  • Limitez la consommation de graisses d’origine animale : fritures, sauces, beurre, charcuteries, fromages, viandes grasses.
  • Evitez de grignoter dans la journée 
  • Privilégiez les matières grasses végétales
  • Préférez les matières grasses allégées : margarines allégées, lait demi-écrémé etc.
  • Attention aux excès de sucre

2- Pratiquez une activité physique quotidienne

La régularité de l’activité physique est aussi importante que l’intensité. Par exemple, 30 min de marche quotidienne permettent d’augmenter le taux de « bon » cholestérol.

Que faire si vous-avez du cholestérol ?

  •  On s’adresse à son médecin qui peut dépister un excès de cholestérol et à une diététicienne pour bénéficier de conseils sur son alimentation.
  •  On fait une prise de sang tous les 3 mois pour suivre le taux de cholestérol dans le sang
  •  On fait le point régulièrement avec son médecin. Il faut savoir que 6 à 8 mois de traitement sont nécessaires pour obtenir une diminution du risque cardio-vasculaire.

Cet effet s’accentue avec l’allongement du traitement.

NB : malgré la présence d’un traitement médicamenteux, il est important de faire attention à son alimentation.

Et le diabète, on en parle ?

En France, plus de 3 millions de personnes sont diabétiques et 500 000 d’entre elles l’ignorent. Ces chiffres sont en progression du fait de l’augmentation de l’obésité.

L’insuline est une hormone produite par le pancréas qui permet au glucose contenu dans les aliments d’être utilisé par les cellules du corps humain.

Si l’insuline est insuffisante le glucose ne peut pas servir de carburant aux cellules.

Sur le long terme, la présence excessive de glucose dans le sang entraîne certaines complications.

La présence de personnes diabétiques dans le cercle familial prédispose à la maladie et doit inciter à effectuer des dépistages tous les 3 ans.

Comme pour le cholestérol, il existe différents types de diabète.

  • Le diabète de type 1 ou diabète insulinodépendant

  • Diabète de type 2 dit « gras », de « maturité » ou non insulinodépendant

  • Diabète de type 3 ou diabète « gestationnel »

Ainsi, pour prévenir le diabète comme pour le traiter il est nécessaire d’allier une alimentation équilibrée, une bonne hygiène de vie et une activité physique régulière.

Ces éléments réunis peuvent faire baisser jusqu'à 50% les risques de développer un diabète.

Il est essentiel de ne pas négliger son diabète. En effet, il peut causer divers problèmes de santé (la vue est altérée, perte de sensibilité du pied).

Si vous êtes diabétique, rendez-vous chez votre médecin afin d’obtenir un suivi adapté !

Le maintien à domicile

Dans la même rubrique

Aider les aidants

Aider les aidants familiaux

Ce sont les familles qui accompagnent principalement les personnes malades. Aidants principaux : conjoint et enfants. 

Le répit pour l'aidant

L'aide aux aidants familiaux

Qu'est-ce qu'un aidant familial ? Quels sont les droits et les devoirs d'un aidant familial ? Le répit aux aidants ?

 

Aide à Domicile

L'ARDH : Qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit de l'Aide au Retour A Domicile après Hospitalisation qui permet de sécuriser le maintien à domicile après une hospitalisation.

Droit des malades

La fin de vie

La fin de vie et le droit aux malades sont réglementés par la loi du 22 avril 2005.

L'Hospitalisation A Domicile ou HAD

HAD : Hospitalisation A Domicile

l'HAD ou Hospitalisation A Domicile est une forme d'hospitalisation à temps complet qui permet d'assurer les soins médicaux et paramédicaux à domicile