Ascelliance Retraite, Service Gratuit pour trouver Résidences Seniors ou EHPAD en France

Pourquoi une telle motivation des soignants en ehpad ?

Quelles sont les motivations du personnel soignant en ehpad ?

Qu'est-ce qui motive le personnel en ehpad ?
Quelles sont les motivations du personnel soignant en ehpad ? Une étude montre que les soignants puisent pour la plupart leur motivation dans la fierté et le plaisir que leur procure leur travail

Qu'est-ce qui motive le personnel en ehpad ?

La crise sanitaire a fortement et durablement impacté les ehpad et on peut se demander qu'est-ce qui motive le personnel soignant à travailler en ehpad.

Vous avez un proche dépendant  ?  Vous recherchez une place en ehpad ?

Consultez nos spécialistes depuis plus de 15 ans qui seront à même de vous proposer une solution adaptée. Ce service est gratuit au 04 72 69 89 09 ou sur contact.

Dans ces établissements médicalisés particulièrement touchés par la Covid 19, des mesures drastiques ont été appliquées.

Avec des visites réglementées, un confinement en chambre pour certains résidents présentant des symptômes, les conditions de vie des personnes âgées en situation de dépendance ou handicapées, atteintes de la maladie d’Alzheimer ont été dégradées.

Certaines se sentent isolées et perdent goût à la vie. Néanmoins, comme un rempart pour les protéger, le personnel en ehpad s’est mobilisé pour leur permettre d’affronter cette période de façon supportable.

Comment le personnel soignant en ehpad se répartit-il en fonction de ses motivations ?

Sont-elles les mêmes pour tous ?

Comment la direction des ehpad et l’État peuvent-ils mobiliser ces troupes aux premières lignes ?

Le difficile équilibre entre plaisir et contrainte

Les métiers dans les ehpad sont divers.

On croise dans ces établissements des infirmiers ehpad, des aides-soignants ehpad et évidemment la direction. Ils sont tous formés pour assumer des fonctions à leur niveau de responsabilité.

Mais comment mesurer leur implication ?

Une étude menée en Occitanie fait ressortir que, bien que la crise sanitaire ait rendu plus difficiles encore leurs tâches, les soignants et encadrants en ehpad restent mobilisés. En raison le plus souvent du plaisir qu’ils éprouvent à effectuer un travail qui leur convient.

Cette étude fait état de deux types de motivation qu’il convient de distinguer :

  • Une motivation contrôlée : elle se maintient grâce à la perspective d’une récompense. Elle est également renforcée par la crainte de sanction. C’est finalement la pression extérieure qui fait agir le salarié qui est sous sa domination ;
  • Une motivation autonome et personnelle : celle que l’on retire de son travail en dépit des difficultés rencontrées.

Parmi les personnes interrogées, il ressort qu’elles sont plus nombreuses à se classer dans la seconde catégorie.

Il peut évidemment y avoir des interpénétrations d’un type à l’autre en fonction des tâches et de conditions particulières.

Pourquoi le personnel dans les ehpad partage-t-il du plaisir ?

Comme dans tous les métiers, la notion de « plaisir au travail » est au centre de toutes les interrogations.

Comment se lever avec envie de se rendre sur son lieu de travail ?

Dans les établissements qui accueillent des publics en difficulté, cette notion est d’autant plus prégnante. Pourtant, ils sont très peu à se classer dans la catégorie des amotivés ou simplement mercenaires. Ce type de salariés regroupe celles et ceux qui sont uniquement mobilisés par les avantages matériels pour les derniers et les amotivés ne sont quasiment pas représentés.

Autant dire que le personnel travaillant en ehpad dispose d’atouts dès leur recrutement. Si la catégorie des amotivés ne peut évoluer, il est évidemment envisageable d’augmenter les performances des mercenaires.

Il suffit pour cela de proposer des avantages numéraires ou encore de conditions de travail. Reste à reconnaître dans quelle catégorie se situe chaque employé.

Cette possibilité de déterminer le plaisir que chacun d’entre eux retire de son travail peut permettre de trouver des leviers pour les faire progresser.

  • C’est dans ce cadre que des formations ciblées peuvent être particulièrement bénéfiques. Une fois repérés, ces soignants en « décrochage » peuvent être remotivés par des collègues ou par la direction.
  • Il suffit parfois d’un échange pour remobiliser un employé en perte de repères.
  • Des séances de discussion peuvent également apporter des solutions à trouver au sein des équipes.

Comment améliorer encore le séjour des résidents en ehpad ?

Une réponse dans ce livre !

 

Lorsque le plaisir prime

Enfin, et c’est ce qui est le plus notable dans cette enquête, c’est le distinguo que l’on peut effectuer entre les deux catégories principales de soignants qui sont motivés par le plaisir au travail.

S’ils sont majoritaires, ils forment deux classes distinctes :

  • Les travailleurs idéalistes : Ils se caractérisent par une forte motivation autonome associée à une faible motivation contrôlée. Ce qui prime pour ces personnels, ce n’est justement pas la perspective d’une prime ou d’autres bénéfices matériels. Ils sont sensibles à toutes les manifestations positives quant à leurs compétences, à des retours positifs, à une plus grande autonomie. C’est ce qui les encourage à développer des actions auprès des résidents et des familles et à jouer un rôle au sein de l’ehpad ;
  • Les travailleurs pragmatiques : la part de motivation contrôlée et autonome est en équilibre. Ils sont à la fois sensibles au plaisir qu’ils retirent de leur emploi mais également de toutes les récompenses. Pour ces personnels, la perspective de la prime Covid de l’État à destination des personnels des ehpad est reçue comme une raison supplémentaire d’accomplir leur travail assidûment.

Cette étude, réalisée dans 10 établissements d’Occitanie ne peut prétendre être le reflet d’un état des ehpad dans tout l’hexagone. Elle a toutefois l’avantage de pointer les types d’employés dans ces établissements en fonction de leurs motivations personnelles.

Ses conclusions pointent une réalité tout à fait encourageante avec des personnels soignants et autres tout à fait impliqués et prêts à se mobiliser.

Il est important d’inscrire des sessions de formation afin de les impliquer davantage encore dans des métiers qui leur apportent de la satisfaction au quotidien.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

  • Une urgence ?
  • Trouvez une place en EHPAD, Résidence Sénior
Indiquez votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre numéro de téléphone
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)
Indiquer le contenu de votre message

*Champs obligatoires

Votre demande d'urgence a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus brefs délais.

Une
urgence ?