Ascelliance Retraite, un service gratuit pour trouver Résidences Seniors ou EHPAD

Trouvez une place en maison de retraite pour Alzheimer

Quand le maintien à domicile s’essouffle, la maison de retraite répond à une prise en charge adaptée

Maison de Retraite Alzheimer
Quand le maintien à domicile est limite,l'entrée en maison de retraite s'impose

Pas facile de "mettre son mari atteint d'une maladie d'Alzheimer en maison de retraite" Et pourtant, quand l'aidant craque, quand le maintien à domicile ne devient plus possible...

Aujourd'hui, 1/3 des résidents de maison de retraite souffrent de maladie d'Alzheimer ou assimilées.

C'est une conséquence de la politique souhaitée de maintenir son proche le plus longtemps à domicile. Les personnes âgées arrivent donc plus âgées et plus dépendantes en  maison de retraite.

Les ehpad se médicalisent alors de plus en plus.

"Il y a 20 ou 30 ans certaines personnes, en bonne santé mais isolées, faisaient le choix d'aller en maison de retraite pour avoir une certaine vie sociale. Mais, au fils des ans, les ehpad se sont de plus en plus médicalisés pour accueillir une population toujours plus dépendante. Et, désormais, l'institution est très souvent un choix subi. On part quand on ne plus rester à domicile" explique Pierre-Yves Malo, psychologue en gériatrie au CHU de Rennes.

Il s'agit en fait d'un "non-choix" : une urgence médicale liée par exemple à une chute à domicile de la personne âgée. L'entrée en maison de retraite reste toujours un sujet délicat, tabou pour les familles qui n'ont pas toujours anticiper.

La particularité de la maladie d'Alzheimer : c'est l'épuisement de l'aidant.

Quand la personne âgée va bien, pas simple de franchir le cap de la maison de retraite. Souvent, les relations "aidant-aidé" se construisent dans le temps.

Avec l'avancé de son proche dans la maladie d'Alzheimer, cela devient très compliqué de rester à domicile. L'aidant doit s'occuper de son proche 24 heures sur 24, il ne dort plus, n'a plus de vie sociale, il s'épuise.

Une culpabilité très forte pour les aidants : épouse, mari, fils, fille, soeur... quand il faut faire rentrer son proche en ehpad

Lorsque l'entrée en maison de retraite devient nécessaire, l'aidant considère cela comme une démission. Jusque là, le proche a tout assumé, mais il n'en peut plus. Il est écrasé par cette charge. Et pourtant, au début de la maladie d'Alzheimer, souvent l'aidant dit "Je ne te mettrais jamais en maison de retraite"

Ce pacte étouffe souvent le couple aidant-aidé :  les relations deviennent conflituelles etc... En maison de retraite, chacun peut reprendre sa place et reprendre une relation affective "normale"; l'aidant va pouvoir se ménager et sera toujours là pour son proche.

Après l'entrée en maison de retraite...

Le proche peut enfin souffler mais il doit lâcher-prise ; ce n'est plus lui qui réalise toutes les taches de la vie quotidienne : la toilette, le lever, l'aide au repas, le coucher, ...

Et ce n'est pas simple d'accepter de confier son proche à d'autres personnes quand on a pris soin d'une personne pendant 1 an, 5 ans, 10 ans... C'est parfois un sentiment de "dépossession".

Le malade Alzheimer est-il consentant lorsqu'il rentre en maison de retraite ?

En effet, lors de l'entrée en maison de retraite, le directeur doit avoir le consentement libre et éclairé du futur résident. Mais comment faire lorsque la personne âgée présente des troubles cognitifs sévères ?

Maintenant les directeurs tentent de recueillir l'accord de son futur résident même s'il est désorienté : s'il ne peut s'exprimer, c'est un geste, un regard.

Quitter son domicile pour entrer en maison de retraite

Pour entrer en maison médicalisée, il faut partir de chez soi, quitter un univers, avec tous les repères présents.

Les maisons de retraite en France

En France, on dénombre plus 10 000 établissements de retraite dont 74 % environ accueillent des personnes âgées souffrant de la maladie d'Alzheimer selon un étude Méderic.

Selon cette même étude, 54 % des résidents étaient en ehpad et 71 % en USLD avec des troubles cognitifs modérés ou sévères.

En recherche de solution pour un proche âgé en maison de retraite, consultez nos spécialistes au 04 72 69 89 09.

Attention

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

  • Une urgence ?
  • Trouvez une place en EHPAD, Résidence Sénior
Indiquez votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre numéro de téléphone
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)
Indiquer le contenu de votre message

*Champs obligatoires

Votre demande d'urgence a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus brefsdélais.

Une
urgence ?